23 avril, 2014

un amour à taire

Classé dans : - LONG METRAGE,un amour à taire — dominique @ 20:55
Sara, Jean et Philippe ont entre vingt et trente ans en ce printemps 1942. Elle est juive. Ils sont homosexuels… En cette période d’Occupation où toutes les règles sont abolies, ils sont tous les trois habités par le même désir impérieux : survivre. Survivre malgré leur « différence », survivre parce qu’à leur âge on ne peut ni renoncer ni s’arrêter… jusqu’au jour où Jean, accusé à tort d’être l’amant d’un officier de la Wehrmacht, est déporté par les nazis. C’est le début de sa descente aux enfers sous le signe du Triangle Rose…

Un Amour à taire est un téléfilm réalisé par Christian Faure diffusé pour la première fois le 7 mars 2005 sur FR2.
 C’est un des seuls films à l’heure actuelle sur la déportation homosexuelle durant la Seconde Guerre 01mondiale. Les producteurs se sont d’ailleurs inspirés du livre de Pierre Seel Moi, Pierre Seel, déporté homosexuel (Calmann-Lévy, 1994). Il réalise ce film en hommage à Pierre Seel, déporté homosexuel décédé en 2005. Le sujet du film faisait écho à la reconnaissance par le président Jacques Chirac de la déportation des homosexuels en France : « Nous sommes là pour nous souvenir que la folie nazie voulait éliminer les plus faibles, les plus fragiles, les personnes frappées par le handicap dont l’existence même faisait affront à leur conception de l’homme et de la société. En Allemagne, mais aussi sur notre territoire, celles et ceux que leur vie personnelle distinguait, je pense aux homosexuels, étaient poursuivis, arrêtés et déportés. »
 L’Observatoire du communautarisme, comme quelques titres de la presse gay française, mettent en doute la crédibilité de Jean Le Bitoux, référent historique du film. Il accuse le film de « soutenir la thèse d’une déportation homosexuelle orchestrée par la France de Vichy » alors que celle-ci n’a eu lieu que dans les territoires annexés par le Reich. L’Observatoire du communautarisme reconnait cependant que si les Allemands considéraient l’homosexualité des peuples inférieurs comme bénéfique pour le peuple allemand, et n’ont jamais cherché à purger la France de ses homosexuels, il n’en était pas de même lorsque des officiers allemands étaient impliqués, ce qui est précisément le cas du film et rend donc la fiction plausible. Ces accusations semblent de plus ignorer les explications données par un déporté homosexuel alsacien lors de l’arrivée du héros à Drancy. Il y a donc bien fiction mais sur des bases historiques non falsifiées comme l’affirme l’article non signé de l’Observatoire. source: wikipedia

unpas2plus |
Le bogoss |
momo1775 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Confessions Intimes
| belleisabelle
| hentai0manga