5 août, 2014

禁断の恋 (Kindan No Koi)

Classé dans : - LONG METRAGE,Kindan No Koi — dominique @ 20:59
Titre alternatif : 禁断の恋 (Kindan No Koi)
 Genre : Romance, Drame, Gay
 Diffusion : Décembre 2007
 Durée : 75 min.
 Pays : Japon
 Casting : Masashi Mikami, Kato Ryosuke, Yukawa Naoki, Watanabe Koji
 Synopsis : En revenant de l’étranger (où il a effectué ses études), le styliste Ritsu Mizuki prend un emploi à « LOVE&HATE » et finit par partager un appartement avec Sho Oikawa, le fils de son patron.
 Sho a dernièrement développé l’habitude inquiétante de se renfermer sur lui-même et de ne pas communiquer avec les autres. Le patron demande alors à Ritsu de surveiller Sho.
 Ce que tout le monde ignore c’est que Ritsu et Sho étaient amants… 
Image de prévisualisation YouTube

19 juillet, 2014

Je suis à toi

Classé dans : - LONG METRAGE,je suis à toi — dominique @ 15:10
L’acteur argentin Nahuel Perez Biscayar (Au fond des bois de Benoît Jacquot) a remporté le prix d’interprétation du 49e Festival International de Karlovy Vary (République Tchèque) pour son rôle dans Je suis à toi de David Lambert, présenté en compétition et en première mondiale.
 Après Hors les Murs (Semaine de la Critique 2012), Je suis à toi est le second long métrage du réalisateur belge David Lambert. Le film raconte l’histoire de Lucas, un jeune escort boy argentin sans le sou qui fait tout ce qu’il peut pour survivre à Buenos Aires. Un jour, sur internet, il rencontre Henry, un boulanger belge qui souffre de solitude et qui rêve de le sauver de la prostitution. 
 Lucas traverse donc l’Atlantique pour devenir l’apprenti de Henry mais il se sent bien vite prisonnier de son amour. Audrey, la vendeuse de la boulangerie, a quant à elle tout pour lui plaire mais elle se refuse à lui… 

15 mai, 2014

MON DERNIER ROUND

Classé dans : - LONG METRAGE,MON DERNIER ROUND — dominique @ 15:47
my ultimo round
MON DERNIER ROUND par optimalefr
Octavio, boxeur émérite, tombe amoureux d’Hugo, un aide cuisinier.
Tous deux rêvent de réussite loin de leur province et décident de s’installer à Santiago du Chili pour accomplir leurs souhaits professionnels et vivre leur amour, secrètement, dans un pays où l’amour entre homme est un combat quotidien pour exister.
Mais leur nouvel eldorado ne semble pas si rose… et rien ne se passe comme prévu : Hugo fait la connaissance de Jennifer qui lui fait découvrir tout un nouveau monde et Octavio, se lance à nouveau dans ce qu’il sait faire de mieux : boxer.
Mais cette fois-ci, il se pourrait que ce soit le combat de trop…Réalisé par : Julio Jorquera Arriagada
Avec : Roberto Farias , Hector MORALES , Manuela MARTELLI …> Tout le casting
Durée : 1h50min
Pays de production : Chili
Année de production : 2011
Titre original : Mi Último Round
Titre internationnal : My last round
Sortie DVD  : 17 juillet 2013 
 mon-dernier-round

 Mon-dernier-round  01  01

2 mai, 2014

Avant que j’oublie de Jacques Nolot

Classé dans : - LONG METRAGE,Avant que j'oublie — dominique @ 23:07
Synopsis : A 58 ans, Pierre (Jacques Nolot) préfère rester chez lui, dans un appartement parisien de taille modeste dont il est cependant le propriétaire. Parfois, attablé dans une brasserie, il observe des gens de son âge et ne parvient pas à s’expliquer leur comportement, ou rend visite à des amis, toujours les mêmes. Les nouveaux venus sont des gigolos. Lui-même en fut un et il entretient encore avec Toutoune, qu’il connaît depuis plus de trente ans, une relation marquée par les rapports d’aînesse et par la différence du statut social. Il lui reste aussi l’écriture, non sans difficulté.
 Jacques Nolot, ex-acteur fétiche d’André Téchiné, ici scénariste, réalisateur et interprète principal, le suit dans de longs plans-séquence d’un réalisme cru, à la tonalité mélancolique.
  »Avant que j’oublie » a été présenté au dernier Festival de Cannes, à la section parallèle la Quinzaine des Réalisateurs. Avec ce film tourné en 24 jours avec un petit budget, Nolot clôt une trilogie entamée avec « L’Arrière-pays » et poursuivie avec « La Chatte à deux têtes ».
 
  »Avant que j’oublie » de Jacques Nolot
 France, 1H48, interdit aux moins de 12 ans
 avec Jean-Pol Dubois, Marc Rioufol, Bastien d’Asnières, David Kessler.
 Date de sortie : 17 octobre 2007
 avant que j'oublie
Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube
 01
AVANT QUE J’OUBLIE – Bande-annonce VF par CoteCine

23 avril, 2014

un amour à taire

Classé dans : - LONG METRAGE,un amour à taire — dominique @ 20:55
Sara, Jean et Philippe ont entre vingt et trente ans en ce printemps 1942. Elle est juive. Ils sont homosexuels… En cette période d’Occupation où toutes les règles sont abolies, ils sont tous les trois habités par le même désir impérieux : survivre. Survivre malgré leur « différence », survivre parce qu’à leur âge on ne peut ni renoncer ni s’arrêter… jusqu’au jour où Jean, accusé à tort d’être l’amant d’un officier de la Wehrmacht, est déporté par les nazis. C’est le début de sa descente aux enfers sous le signe du Triangle Rose…

Un Amour à taire est un téléfilm réalisé par Christian Faure diffusé pour la première fois le 7 mars 2005 sur FR2.
 C’est un des seuls films à l’heure actuelle sur la déportation homosexuelle durant la Seconde Guerre 01mondiale. Les producteurs se sont d’ailleurs inspirés du livre de Pierre Seel Moi, Pierre Seel, déporté homosexuel (Calmann-Lévy, 1994). Il réalise ce film en hommage à Pierre Seel, déporté homosexuel décédé en 2005. Le sujet du film faisait écho à la reconnaissance par le président Jacques Chirac de la déportation des homosexuels en France : « Nous sommes là pour nous souvenir que la folie nazie voulait éliminer les plus faibles, les plus fragiles, les personnes frappées par le handicap dont l’existence même faisait affront à leur conception de l’homme et de la société. En Allemagne, mais aussi sur notre territoire, celles et ceux que leur vie personnelle distinguait, je pense aux homosexuels, étaient poursuivis, arrêtés et déportés. »
 L’Observatoire du communautarisme, comme quelques titres de la presse gay française, mettent en doute la crédibilité de Jean Le Bitoux, référent historique du film. Il accuse le film de « soutenir la thèse d’une déportation homosexuelle orchestrée par la France de Vichy » alors que celle-ci n’a eu lieu que dans les territoires annexés par le Reich. L’Observatoire du communautarisme reconnait cependant que si les Allemands considéraient l’homosexualité des peuples inférieurs comme bénéfique pour le peuple allemand, et n’ont jamais cherché à purger la France de ses homosexuels, il n’en était pas de même lorsque des officiers allemands étaient impliqués, ce qui est précisément le cas du film et rend donc la fiction plausible. Ces accusations semblent de plus ignorer les explications données par un déporté homosexuel alsacien lors de l’arrivée du héros à Drancy. Il y a donc bien fiction mais sur des bases historiques non falsifiées comme l’affirme l’article non signé de l’Observatoire. source: wikipedia

12 avril, 2014

O Fantasma

Classé dans : - LONG METRAGE,O Fantasma — dominique @ 15:51
O Fantasma
 Un film de João Pedro Rodrigues
 Avec Ricardo Meneses, Beatriz Torcato, André Barbosa et Eurico Vieira.
 2000 – Portugal – 90 min – Visa n° 101 947
 Sortie le 21/03/2001
 SYNOPSIS
 Dans les rues et terrains vagues de Lisbonne, la nuit, un jeune éboueur traque un garçon, objet de ses fanstasmes, et devient une sorte de fantôme vêtu en latex, enfermé dans ses désirs.
 FICHE TECHNIQUE
 Réalisateur : João Pedro Rodrigues
 Scénario : João Pedro Rodrigues, José Neves, Paulo Rebelo, Alexandre Melo, Paulo Rebelo
 Directeur de la photographie : Rui Poças
 Son : Mafalda Roma
 Montage : Paulo Rebelo et João Pedro Rodrigues
 Production : Rosa Filmes  

Prix et festivals
 Meilleur Film – Festival du Film Gay et Lesbien de New York 2001
 Grand prix du Jury – Festival de Belfort 2000
 Compétition officielle – Festival de Venise 2000

01
Un chien aboie et gratte à une porte fermée. Une paire d’yeux apparaît derrière un masque noir en caoutchouc. Sergio construit le monde à sa mesure. Il est éboueur à Lisbonne. Dans la solitude de sa pension bon marché, guidé par son désir du sexe des hommes, il trouve, une nuit, le fantôme de ses rêves.
 Un jeune homme qui travaille comme éboueur à Lisbonne, Sergio, erre la nuit à la recherche de partenaires sexuels. Un jeune homme aperçu par hasard l’attire, mais ce dernier n’est pas intéressé. Ce rejet exacerbe encore plus le désir de Sergio… 
REALISATEUR
 Il est né en 1966 à Lisbonne. Il arrète des études de biologie pour faire l’école de cinéma de Lisbonne, qu’il finit en 1989. De 1989 à 1996, il est assistant réalisateur et monteur.
  »João Pedro Rodrigues a réalisé le très grand film pédé du temps à placer aux côtés d’Un chant d’amour de Jean Genet, de Pink Narcissus (attribué à Kenneth Anger) et du Querelle de Fassbinder. » Libération
 Les premiers plans montrent un homme sanglé et recouvert d’une combinaison noir luisant. Le film, presque muet, contient plusieurs scènes érotiques, notamment une fellation non simulée. Ce film fut interdit aux moins de seize ans à sa sortie en salles.

9 avril, 2014

Like it is

Classé dans : - LONG METRAGE,like it is — dominique @ 19:49
 Like it is  dans - LONG METRAGE  Image de prévisualisation YouTube 

Date de sortie 16 juin 2003 – en DVD (1h30min)
 Réalisé par Paul Oremland
 Avec Ian Rose, Roger Daltrey, Jude Alderson 

 Craig est timide, solitaire. Il a 21 ans et vit à Blackpool, dans le nord de l’Angleterre. Il gagne sa vie en pratiquant un sport illégal, violent et sanglant : la lutte à mains nues. Matt est cynique, blasé. Il vit dans Soho, le quartier le plus sophistiqué de Londres, et travaille dans le milieu musical. Les deux garçons se rencontrent à Blackpool où Matt est venu présenter son dernier show dans un club gay. C’est le coup de foudre. Matt réussit à convaincre Craig de le suivre à Londres mais Kelvin, son patron, n’a que du mépris pour ce « prolo nordique » et Paula, sa colocataire, est de plus en plus jalouse. Rejeté par tous, Craig retourne à Blackpool pour un dernier combat sanglant…  dans like it is  like-it-is-1998

 

7 avril, 2014

surveillance

Classé dans : - LONG METRAGE,surveillance — dominique @ 18:00

sortie le 25 février 2009

Les murs ont des yeux…

surveillance dans - LONG METRAGE image-315981-0-356-90 http://www.dailymotion.com/video/k2JkzvBeaxhh8fU8JK

Quand le séduisant prof Adam Blane recontre le non moins délicieux Jake dans une disco gay londonienne, il ne sait pas que cette nuit d’amour va le mener jusqu’à la famille royale…
Un thriller exaltant qui plonge au cœur d’un univers dangereux où règnent l’hypocrisie, la paranoïa et le mensonge et où tous les moyens sont bons pour couvrir l’establishment

Entre son travail et les sorties à Londres le week-end, la vie d’Adam ne réserve aucune surprise. Jusqu’au jour où il rencontre Jack et qu’il devient le centre d’attention de certaines puissances qui le suivent dans ses moindres déplacements. Il découvre alors que Jake lui a « donné » la seule preuve d’une affaire d’état concernant l’homosexualité d’un membre de la famille Royale. Quand Jake est retrouvé mort, Adam n’a plus d’autre choix que de fuir. Aidé par les deux seules personnes en qui il a confiance, son père et Amy, une amie journaliste, il tente de découvrir la vérité… Mais pourra-t-il échapper aux 4 millions de caméras que compte l’Angleterre ?

Réalisateur : Paul Oremland
Acteurs : Dawn Steele, Tom Harper, Sean Brenden Brosnan

Langues: Anglais
Sous-titres: Français
Audio: Dolby Digital
Bonus: 2 Bandes-annonces, Making-of (V.O.)
Genre: Policier
Durée : 87 min.

 

3 avril, 2014

Élève libre

Classé dans : - LONG METRAGE,Élève libre — dominique @ 18:47
Jonas, seize ans, vit un nouvel échec scolaire et pense pouvoir tout miser sur le tennis mais il échoue aux portes de la sélection nationale. Il rencontre Pierre, un trentenaire, qui touché par sa situation, va le prendre en charge. Fort de ce lien privilégié, Jonas abandonne l’école publique. Incapable de fixer les limites de cette relation, l’éducation va dépasser le cadre purement scolaire.Elève libre de Joachim Lafosse avec Jonas Bloquet, Jonathan Zaccaï, Yannick Renier, Claire Bodson  Image de prévisualisation YouTube
éleve libre La question qui taraude Elève libre est celle des limites. «C’est sur l’espace intime et la façon dont on peut le préserver aujourd’hui, dans une société où la liberté est assimilée à la transparence, au tout dire, etc. Les adultes du film ont l’idée que la jouissance va les mener vers le bonheur. Ils théorisent pour cacher leur incapacité à être dans le lien et dans l’affection. Ce qu’ils ne transmettent pas à Jonas, c’est l’aptitude à vivre avec le manque, la frustration, et à s’inscrire dans le lien.»Pourtant, Jonas est libre et le «lien pervers», pour reprendre le terme de Lafosse, qui se tisse avec Pierre se joue à deux. Aussi bien, dans son travail de transmission au spectateur, le réalisateur a voulu et su éviter l’écueil dénoncé plus haut de la castration. A chaque plan, dans chaque cadre, Lafosse offre son regard, comme un dialogue, une question. Nous laisse juge à chaque nouvelle proposition qui fait avancer son récit : «Film moral, dit-il, mais pas moraliste», où l’on a tout le temps de se sonder, de se dégoûter, de se pardonner ou de s’éprouver, voire d’un tout petit peu progresser. Un miroir laissé à notre entière discrétionsource : libération.fr

 

2 avril, 2014

Were the World Mine

Classé dans : - LONG METRAGE,Were the World Mine — dominique @ 21:12

 

 http://www.dailymotion.com/video/xa1vgx Synopsis : Alors qu’il répète son rôle pour la comédie musicale de fin d’année de son lycée, Timothy, un jeune gay malmené par ses camarades, découvre la recette d’un philtre d’amour. Qui devra tomber amoureux de lui au premier regard ? Ce sera Jonathon, charmant, sportif et… hétérosexuel, qui sera l’élu de son coeur. Et ça marche. Tellement bien que Timothy transforme peu à peu les habitants de sa petite ville en amoureux transits et… homosexuels.
 Ce film a une histoire : celle d’un jeune homme qui, sur ce sujet, tourne d’abord un court métrage remarqué dans de nombreux festivals, et décide d’en tourner une version longue, en cinéaste indépendant, bouclant les prises en cinq jours. Were the World Mine est paraît-il un film culte dans le milieu gay.Film américain de Tom Gustafson avec Tanner Cohen, Wendy Robie, Judy McLane. (1 h 36.)

12

unpas2plus |
Le bogoss |
momo1775 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Confessions Intimes
| belleisabelle
| hentai0manga