14 mars, 2010

Hôtel Woodstock

Classé dans : Hotel Woodstock — dominique @ 14:57
 Titre original :Taking Woodstock
 Date de sortie :le 28 août 2009 aux États-Unis et le 23 septembre 2009 en France, après une présentation en sélection officielle au Festival de Cannes le 19 mars 2009 et au Festival de Deauville.
 Réalisé par : Ang Lee sur le scénario de James Schamus d’après une histoire réelle « Taking Woodstock: A True Story of a Riot, a Concert, and a Life » d’Elliot Tiber et Tom Monte
 Durée :2h
 Pays de production :Etats-Unis
 Titre original :Taking Woodstock
 Distributeur :Universal Pictures International France 
 1969. Elliot, décorateur d’intérieur à Greenwich Village, traverse une mauvaise passe et doit retourner vivre chez ses parents, dans le nord de l’État de New York, où il tente de reprendre en mains la gestion de leur motel délabré. Menacé de saisie, le père d’Elliot veut incendier le bâtiment sans même en avoir payé l’assurance alors qu’Elliot se demande encore comment il va enfin pouvoir annoncer qu’il est gay…
   Hôtel Woodstock  dans Hotel Woodstock hotelwoodstock
Alors que la situation est tout simplement catastrophique, il apprend qu’une bourgade voisine refuse finalement d’accueillir un festival de musique hippie. Voyant là une opportunité inespérée, Elliot appelle les producteurs. Trois semaines plus tard, 500 000 personnes envahissent le champ de son voisin et Elliot se retrouve embarqué dans l’aventure qui va changer pour toujours sa vie et celle de toute une génération.       
lo5mwwyoh7cqhkmm dans Hotel Woodstock      Hôtel Woodstock Célébrant « un état d’esprit, sans pathos ni larmoiement » (Premiere), Hotel Woodstock voit Ang Lee s‘éloigner « de cette verve épique qui était la sienne ces dernières années et se tourne vers un style plus léger, d’une folle drôlerie derrière une certaine forme de mélancolie » (Dvdrama). Tout comme Filmsactu, le site remarque les qualités de la direction d’acteurs du réalisateur, louant la performance de Demetri Martin, qui « apporte à son personnage une incroyable vérité », ainsi que Liev Schreiber , « renversant », et Imelda Staunton, « diaboliquement despotique ». Télérama salue « l’audace discrète d’Ang Lee [qui] consiste à réduire le grand festival hippie à la seule histoire de ses coulisses », « capté avec virtuosité par le chef opérateur français Éric Gautier » (Libération). « Une comédie modeste, empreinte d’une douce nostalgie et d’une lancinante mélancolie. Humaniste et généreuse », conclut le Nouvel Obs.Date de sortie en DVD  le 2 fevrier

unpas2plus |
Le bogoss |
momo1775 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Confessions Intimes
| belleisabelle
| hentai0manga