17 octobre, 2015

Desde allà – FROM AFAR

Classé dans : Desde allà — dominique @ 11:34
 Dans une Caracas chaotique, Armando est un homme seul ayant dépassé la cinquantaine qui gère un labo de prothèses dentaires. À un arrêt de bus, il drague des jeunes garçons pour les faire venir chez lui, sans jamais les toucher. Il épie également un vieil homme avec lequel il semble avoir eu un lien traumatique. Un jour, il fait la connaissance de Elder qui commence à fréquenter Armando, d’abord pour de l’argent puis pour des raisons autres.
 Titre original : Desde allá 
Titre international : From afar 
Réalisation : Lorenzo Vigas
Scénario : Lorenzo Vigas, Guillermo Arriaga
Avec : Alfredo Castro : Armando  Alí Rondon : Alexis

Desde_alla Sortie : Italie 10 Septembre 2015 (Venice Film Festival) Canada 14 Septembre 2015 (Toronto International Film Festival) Espagne 21 Septembre 2015 (San Sebastián Film Festival) France 30 Septembre 2015 (Biarritz Latin film Festival) UK 11 Octobre 2015 (London Film Festival)
 Photographie : Sergio Armstrong
 Montage : Isabela Monteiro de Castro
 Sociétés de production : Lucia Films
 Pays d’origine : Mexique,  Venezuela
 Le film à reçu le Lion d’or lors de la Mostra de Venise 2015.

From Afar — Lion d’Or à Venise, ce premier long-métrage du Vénézuélien Lorenzo Vigas impressionne par sa patiente démonstration d’une relation entre un homme gay d’âge mûr à Caracas, perturbé, solitaire et un jeune prostitué des rues, lesquels s’apprivoisent peu à peu dans un climat de violence. Évitant les pièges du sensationnalisme et des clichés, ce cinéaste plein de promesses dirige en maître Alfredo Castro en homme privé d’assise, aux éloquents non-dits.

Dérangeant et très tenu, Desde allá permet au cinéaste vénézuélien Lorenzo Vigas de remporter la récompense suprême de la 72e Mostra de Venise pour son premier film.
 Soit la relation étrange et inédite entre un quinquagénaire, Armando, responsable d’un laboratoire de prothèses dentaires, et un jeune voyou de 18 ans, Elder. Le premier aborde de jeunes garçons et leur propose de l’argent en leur demandant de se déshabiller pendant qu’il se masturbe. Rien d’autre.
 Mais avec Elder, les choses tournent mal. Le jeune homme casse la gueule d’Armando puis le vole. Sauf que ce dernier retourne le voir et insiste. Et ce qu’il a derrière la tête est pire que tout ce que vous pouvez imaginer. D’une relative radicalité, le film reste l’un des plus remarqués cette année au Lido. Il procède d’une froideur méticuleuse tout en manipulant des sentiments ambigus et contrastés. Desde allá était aussi l’un des rares films de la sélection vénitienne à ne pas se baser sur des faits réels, tendance lourde de la Mostra 2015. (source: tdg.ch)

unpas2plus |
Le bogoss |
momo1775 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Confessions Intimes
| belleisabelle
| hentai0manga